Merci Jean-Pierre,

Pour toutes ces années d’ enseignement, dans le calme verdoyant des collines du Perche, et l’humanité rayonnante des hôtes des lieux, Yen, ta « petite hirondelle », et toi, qui nous faisais découvrir, avec rigueur et humour, les joies et les « instruments » (le R.E.T, le SORI,…) de l’astrologie conditionaliste.

Un transit de Pluton sur ma Vénus natale, et la souffrance qui s’en suivit, sont à l’origine de mon intérêt pour l’astrologie. J’ai lu la Condition Solaire, fait des stages dans le Sud, avec Philippe Pinchon, en Bourgogne, avec Richard Pellard, participé aux journées de Nanterre, avec Christine Saint-Pierre, Françoise Hardy, Sylvie Beauget et les autres …
Et lorsque je t’ai présenté les thèmes de mes enfants, que tu ne connaissais pas encore, au cours de mon premier séjour à Mortagne, le diagnostic a été si percutant que le conditionalisme est entré définitivement dans ma vie.

Merci, Jean-Pierre, pour ton enseignement et tes écrits précieux, pour la guerre contre
l’astrologie mercantile. Tu m’as réconciliée avec Saturne !
Lorsque je téléphonais à Tourves, ces dernières années, vers le 8 mai, Yen me confiait ton désir de rejoindre les étoiles. De là haut, tu brilleras pour nous, tes petits frères et soeurs en humanité.

Viviane Saulais